Skip to content

En savoir plus sur
nos conférenciers

Pierre Bascou

Directeur de la Direction D « Durabilité et aide au revenu »
Direction Générale de l’Agriculture
Commission Européenne

Commission
Européenne

Pierre Bascou est ingénieur en agriculture (ESA Purpan, 1981 à 1986), titulaire d’un diplôme d’Études Supérieures Spécialisées à l’Institut d’Administration des Entreprises de Toulouse, d’un Master en Économie et Gestion Internationale Agro-Alimentaire à l’ESSEC, ainsi que d’un doctorat en économie de l’Imperial College à Londres (1989).

Il devient consultant dans le secteur de l’agro-alimentaire en 1990 pour la société de conseil britannique AGRA-CEAS. A partir de 1992, Pierre Bascou occupe le poste de statisticien, responsable des statistiques économiques du secteur agricole et forestier à l’Office Statistique des Communautés européennes (Eurostat) au Luxembourg. Il occupera ce poste jusqu’en 1996.

C’est à partir de 1997 que Pierre Bascou entre au sein de la Direction Générale de l’Agriculture de la Commission Européenne (DG Agri). Il sera responsable de la section « Modélisation du secteur agricole », au sein de l’unité « Analyse économique de l’agriculture européenne » pendant cinq ans.

A partir de 2003, il sera à la tête de cette unité, en charge des analyses économiques et analyses d’impact relatives au secteur agricole et au développement rural.

En 2010, toujours au sein de la DG Agri, Pierre Bascou devient chef de l’unité « Analyse de la politique agricole et perspectives », chargée des analyses et de la conception de la politique agricole.

Enfin, depuis le 16 mars 2014, Pierre Bascou exerce le rôle de Directeur de la Direction D « Durabilité et aide au revenu ». Il est ainsi en charge d’assurer le fonctionnement du système de soutien direct (conceptualisation, définition, mise en place, évaluation et gestion financière).

Ana Pintó

Conseillère technique, Office espagnol du changement climatique, Ministère de la transition écologique et du défi démographique - MITERD

Espagne

Ana Pintó est conseillère technique du bureau espagnol du changement climatique du ministère de la transition écologique et du défi démographique où elle a travaillé dans différents domaines ces dernières années, du domaine des négociations internationales et de la coopération au développement à nos jours , le suivi des politiques et des mesures relatives au changement climatique dans le secteur agricole. Elle est ingénieur agronome, titulaire d’un double diplôme Madrid-Paris, et a précédemment travaillé à l’Institut espagnol du commerce extérieur.

Sébastien Bouvatier

Sous-directeur adjoint à la performance environnementale et la valorisation des territoires
DGPE
Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

France

Sébastien Bouvatier est ingénieur agronome et forestier.

Il est adjoint au sous-directeur de la performance environnementale au Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation à Paris.

Cette sous-direction a en charge l’ensemble des sujets agriculture/environnement (climat, biodiversité, eau, sol, air), ainsi que les questions foncières et l’accompagnement des agriculteurs dans l’évolution de leurs pratiques vers davantage d’agroécologie.

Jean-Baptiste Dollé

Chef du service Environnement
Institut de l’Elevage (IDELE)

France

Jean-Baptiste Dollé est responsable du service Environnement de l’Institut de l’Elevage (IDELE).

Pour répondre aux attentes sociétales et professionnelles, il pilote des projets collaboratifs nationaux et européens avec la recherche, les partenaires du développement, les industriels lait et viande et les instances internationales.

L’objectif est d’apporter des réponses techniques et économiques aux éleveurs réduisant les impacts de l’activité d’élevage sur l’environnement.

Dans ce cadre, il contribue au déploiement des démarches bas carbone des filières d’élevage de ruminants, qui comptent aujourd’hui plus de 16 000 éleveurs impliqués en France.

Récemment, il a contribué au développement de « CARBON AGRI », la méthode de quantification et de valorisation des réductions des émissions de GES dans le cadre du « Label Bas Carbone ».

Javier López

Directeur de l’Organisation espagnole Interprofessionnelle de la viande bovine (PROVACUNO)

Espagne

Titulaire d’un doctorat en ingénierie agronome de l’Université Polytechnique de Madrid en 1997, Javier López débute sa carrière au sein de l’entreprise NANTA / TROUW IBÉRICA, une entreprise spécialisée en alimentation et nutrition animale. Il rejoint ensuite l’entreprise MICRO BACTER S.L, au sein de laquelle il travaille sur le développement d’un projet environnemental, LIFE.

En 1998, il intègre l’Association Espagnole d’Éleveurs de Viande Bovine (ASOVAC), en tant que Directeur Technique. Il est nommé, en 2002, Directeur Général de cette association.

En parallèle de son rôle de Directeur Général, Javier López devient un des experts du Groupe de Prévisions De Viande Bovine de la Commission Européenne.

En 2005, il devient Directeur Général de l’Association Espagnole de Producteurs de Viande Bovine (ASOPROVAC).

En 2006, Javier López reçoit l’Ordre du Mérite agricole français, au grade de chevalier. Il obtient également, en 2012, la médaille du Mérite CESFAC (Confédération Espagnole de Fabricants d’Aliments Composés pour Animaux) de l’Alimentation Animale.

Depuis 2018, il exerce le rôle de Directeur de l’Organisation espagnole Interprofessionnelle de viande bovine, PROVACUNO. En parallèle il est expert au sein de la Commission Nationale de Sous-Produits Animaux Impropres à la Consommation Humaine (SANDACH).

Javier López a également participé à la rédaction de plus de 30 publications et organisé plus de 250 conférences sur le thème de la viande bovine.

Álvaro Sánchez-Ocaña Cano

Éleveur innovant– Finca «Rodeznera Pizarrilla»

«Rodeznera Pizarrilla» est une exploitation familiale d’élevage extensif située à Monfragüe, en Estrémadure, axée sur la vente de bovins sélectionnés d’une race autochtone en voie d’extinction. Nous travaillons pour que cette activité productive soit rentable, sur la base de critères techniques de gestion et avec les ressources naturelles dont nous disposons, considérant qu’un mode d’élevage durable est fondamental pour la conservation de la race et de la nature.

Espagne

Esperanza Orellana

Directrice générale des Productions et des marchés agricoles
Ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation

Espagne

Esperanza Orellana est licenciée en sciences vétérinaires de l’Université Complutense de Madrid. Elle est fonctionnaire du Corps national vétérinaire depuis 1987.

Mme Esperanza Orellana a été nommée, en juin 2018, Directrice générale des productions et des marchés agricoles du ministère de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation.

Elle a consacré toute sa carrière professionnelle au secteur de l’agriculture et de l’élevage au sein du ministère de l’Agriculture espagnol.

Elle débute son parcours en 1988, au Service National des Produits de l’Agriculture (SENPA), ancien organisme à l’origine de la création de l’actuel FEGA (Fond espagnol de garantie agricole, organisme payeur central des aides de la PAC), où elle est en charge de la régulation des marchés agricoles et de la gestion des aides directes à l’élevage, jusqu’en 1994.

Elle occupe ensuite plusieurs postes techniques à la Direction générale de l’élevage, en relation avec les productions et les marchés bovins et ovins, puis, en novembre 2002, devient Sous-directrice de la production porcine, avicole et autres productions animales.

En février 2005, elle est nommée Sous-directrice des marchés extérieurs et productions porcine, avicole et autres productions animales.

Elle devient, en juillet 2008, Sous-directrice des produits animaux, et participe aux négociations des réformes de la PAC des périodes 2008-14 et 2014-20.

En septembre 2014, Esperanza Orellana est nommée Sous-directrice de la promotion alimentaire, avant de devenir, en décembre 2016, Directrice générale du développement rural et de la politique forestière du ministère.

Juste après le changement de gouvernement du 7 juin 2018, le nouveau ministre de l’Agriculture, de la pêche et de l’alimentation, Luis Planas, l’appelle pour remplacer Fernando Miranda (nommé Secrétaire général de l’agriculture et de l’alimentation) à la tête de la Direction générale des productions et des marchés agricoles.

Marie-Agnès Vibert

Cheffe du service gouvernance et gestion de la PAC
Direction générale de la performance économique et environnementale des entreprises
Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation

France

Marie-Agnès Vibert est diplômée de l’école polytechnique, de l’école du génie rural, des eaux et des forêts et possède un master en économie agricole de l’Université de Berkeley. Elle est fonctionnaire depuis 1988, ingénieure générale des ponts, des eaux et des forêts.

Marie-Agnès Vibert a été nommée, en octobre 2018, cheffe du service en charge de la mise en œuvre de la Politique agricole commune au ministère de l’agriculture et de l’alimentation à Paris.

Elle a débuté sa carrière à Amiens, en région Picardie, à la direction régionale de l’agriculture et de la forêt, où elle était en charge du développement des filières agricoles.

Elle occupe ensuite plusieurs postes au sein du ministère en charge de l’agriculture à Paris, en lien avec l’agenda agricole de l’Union européenne : adhésion des pays d’Europe centrale et orientale, suivi des travaux de l’Organisation mondiale du commerce… Elle participe aux travaux de l’agenda 2000.

En 2000, elle est nommée attachée agricole à l’Ambassade de France au Royaume-Uni.

A son retour, elle coordonne la mise en œuvre du développement rural en France, puis est nommée sous-directrice des exploitations agricoles, responsable de la mise en œuvre de l’ensemble des réglementations et des soutiens, nationaux et européens, à destination des agriculteurs.

De 2014 à 2018, elle est sous-directrice au sein du secrétariat général du ministère de l’agriculture, en charge de l’organisation des services, comprenant l’ensemble des agents du ministère en région et département, puis en charge du budget.

Dans ses fonctions actuelles de cheffe de service, elle pilote la mise en œuvre de la PAC actuelle et la préparation de la PAC 2023-2027.